Journées d’Automne ACATCC 14 et 15 Octobre 2016 à Clermont-Ferrand « TROUBLES ANXIEUX: Quoi de neuf? »

affiche-congres-acatcc-2016-troubles-anxieux-juillet-2016-v4

 

Les 14 et 15 octobre 2016 :

Troubles anxieux : quoi de neuf ?

Lieu : URPS, 24 allée Evariste Galois, 63170 AUBIERE

Vendredi 14 octobre :

  • 09h00 – 09h30 : Accueil des participants
  • 9h30 – 10h : Allocution d’ouverture :

Pr Georges BROUSSE, professeur de Psychiatrie et Addictologie, Faculté de Clermont Ferrand

Dr Julie GENESTE-SAELENS, psychiatre, présidente de l’ACATCC

  • 10h00-12h00 : Session de communications orales :

«Quelles nouvelles approches psychothérapeutiques pour nos patients anxieux ? Description, principes thérapeutiques et efficacité»

  • Dr Julie GENESTE, Psychiatre: « EMDR et Troubles Anxieux ».
  • Dr Geneviève CHEREAU, Pédopsychiatre: « Hypnose et Troubles Anxieux chez l’enfant »
  • Hélène LOVE, Psychologue: « Mindfulness, Troubles Anxieux et PTSD »
  • 12h00 – 14h00 : Déjeuner
  • 14h – 17h30 : Ateliers au choix qui se poursuivent le samedi matin
  1. « Faire face au trouble anxieux généralisé » avec le Dr Franck PEYRE, Psychiatre
  1. « Initiation à l’hypnose pour la prise en charge des troubles anxieux » (atelier débutant) avec Dina ROBERTS, Psychiatre
  2. « Peut-on prévenir le PTSD ou en guérir réellement par des techniques d’hypnose » (atelier confirmé) avec Pascale CHAMI d’AGRAIVES, Psychologue

(vois résumé ci-dessous)

Samedi 15 octobre :

  • 09h00 – 12h30 : Suite des ateliers
  • 12h30 : Clôture du congrès

Résumés des Ateliers

      ATELIER 1 TCC : Intervenant Dr FRANCK PEYRE (Psychiatre à Bordeaux),

67d2baeefcabb0ed353133383330313939323436

Faire face au Trouble Anxieux Généralisé 

Bibliographie support de l’atelier : Faire face au TAG, Franck Peyré, RETZ.

« La première reconnaissance officielle du TAG remonte à 1980, dans le DSM III. Issu, comme le trouble panique et la phobie sociale, de l’éclatement de la « névrose d’angoisse », sa dénomination, toujours d’actualité, a été influencée par les multiples manifestations anxieuses dont souffrent les gens qui en sont atteints. Ce n’est qu’en 1994, avec le DSM IV-TR, que l’aspect psychologique essentiel et caractéristique de ce trouble anxieux a été clairement nommé comme le critère A du diagnostic : le ou les soucis persistants et envahissants (quoique définis concrètement comme des inquiétudes), à l’origine de toutes les manifestations d’anxiété et des fréquentes complications dépressives du TAG.

S’il a fallu 14 ans pour mieux définir le TAG, il a fallu encore plus de temps pour mettre au point une TCC centrée sur ses spécificités.

Après l’invention du souci anxieux par T. BORKOVEC, plusieurs chercheurs de l’équipe de R. LADOUCEUR (Laval, Québec) ont montré que l’intolérance à l’incertitude (échelle de M. FREESTON, 1993) – un ensemble de croyances relatives à la perception de l’incertitude  et de ses conséquences – constitue le facteur métapsychologique caractéristique du TAG, à l’exclusion des autres troubles psychologiques, y compris de « personnalité ». Ils ont progressivement élaboré une TCC spécifique de mieux en mieux centrée sur ce facteur, et d’une manière plus générale, sur les raisons de se faire du souci. À mon sens, l’ouvrage de référence a été écrit par FREESTON et ses collaborateurs anglais, WILKINSON et MEARES, en 2011.

Au cours de cet atelier, nous développerons essentiellement une méthode d’analyse fonctionnelle, avec le support de fiches standardisées d’auto-enregistrements qui aident les patients à observer méthodiquement pour chaque focus de TAG :

  • Les conséquences immédiates des soucis anxieux
  • Les comportements anxieux et leurs conséquences sur le maintien des cercles vicieux
  • Un profil de vulnérabilité émotionnel et psychologique spécifique ( intolérance à l’incertitude, raisons de se fair du souci, orientation négative relative aux problèmes)..

Cette phase est la plus longue  de la thérapie et elle en constitue le socle, partagé entre patient et thérapeute, indispensable pour construire une bonne alliance thérapeutique.

Dans un second temps, nous aborderons des techniques de changement orientées spécifiquement sur le profil de vulnérabilité psychologique (intolérance à l’incertitude, raisons de se faire du souci et orientation négative relative aux problèmes), sous forme d’expériences comportementales, elles aussi enregistrées méthodiquement.

En cas de TAG multifocal, la stratégie de changement cherchera toujours  à affaiblir les facteurs de vulnérabilité partagés par plusieurs thèmes ou focus de soucis, afin de favoriser une généralisation des progrès. La généralisation des progrès comme la prévention des rechutes reposant toujours sur une réactualisation de l’analyse fonctionnelle.  » F.P

 

 

      ATELIER 2 Hypnose : Intervenante Dr DINA ROBERTS (Psychiatre à PARIS)

dina-robert

(atelier débutant)

 » Initiation à l’hypnose pour la prise en charge des troubles anxieux »

  • Bases de la technique hypnotique
  • Son application pour le traitement des troubles anxieux : Cas cliniques
  • Démonstrations et exercices

 

 

 

ATELIER 3 Hypnose  : Intervenante Dr PASCALE CHAMI-d’AGRAIVES  (Psychologue, Hypnothérapeute, Paris)

chami-dagraives-249x300

(Atelier niveau avancé)

« Peut-on prévenir le PTSD ou en guérir réellement ? »

« Face à un évènement traumatique, la personne touchée se dissocie de façon instinctive dans le but de survivre à cet évènement ; on appelle cela « l’hypnose animale ».

La résilience est ce processus naturel qui permet à la personne traumatisée de se ré associer pour reprendre le cours de sa vie.

Quelles sont les ressources dont nous disposons pourquoi et comment les mettons nous en œuvre ? Sommes-nous tous résilients ?

L’étude d’un cas clinique où un évènement supposé être traumatisant se révèle sans effets négatifs sur la personne et d’autres observations nous permettent de mettre en avant les facteurs de protection dans le phénomène de résilience.

Au-delà du mythe, la résilience est à envisager : avant, pendant et après l’évènement.

Autant de pistes thérapeutiques où l’hypnose trouve toute sa place lorsque le mécanisme de réadaptation à la vie est rompu.

Comment dès lors orienter la thérapie et comment le thérapeute se positionne pour laisser émerger le processus naturel d’autoguérison du patient ?

Un atelier pratique, avec des exercices d’hypnose médicale
. »

Pascale Chami

Psychologue clinicienne- Hypnothérapeute

Formatrice AFEHM- Hypnosium /GEMA

Enseignante Paris V  – DU Stress – CHU St Antoine  DU Trauma- Ecole d’odontologie

 

 

Tarifs : (le repas du vendredi midi ainsi que les pauses sont inclus)

  • 100 € étudiant de moins de 25 ans (sur justificatifs) ou membre de l’ACATCC (2016)
  • 150 € inscription individuelle (non membre de l’ACATCC 2016)

NB : le nombre d’inscrits sera limité à 100

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s